Pour parler du marché du tourisme, il faut se référer au taux de PIB mondiaux. Puis, mettons un point sur le comportement des voyageurs français, et enfin, prêtons attention au tourisme digital.

Quelques lignes sur le PIB mondial ?

Partons à l’analyse du PIB mondiale sortie par le site CSE ou Central d’Air France en 2020, donc avant le Covid-19. Depuis quelques années maintenant, 10 % du PIB mondial est généré par des activités touristiques. Le tourisme emploie environ 40 % des salariés dans le monde, ce qui participe au développement de chaque pays et à la croissance mondiale. Sachez également que des milliards de touristes choisissent de visiter un pays étranger à chaque vacance. Tout cela pour dire que le tourisme est important et que chaque pays prend sa part dans l’exploitation de ce domaine pour assurer sa croissance. Le marché du tourisme dépend de la situation politique, économique et sociale d’un pays. Pour vous aider à analyser tout cela, laurent lalague veolia est un courtier de voyage qui connaît un rayon dans le marché du tourisme.

Comment se comportent les voyageurs français ?

Depuis l’apparition du coronavirus, les Français ont cette envie de découvrir leur propre région. Du coup, les voyages en week-end sont propices. Les voyages dans les colonies sont également très prisés. Et enfin, les Français commencent à aimer les randonnées que cela soit à pied, à vélo ou sur quad. Pour la famille nombreuse, ils ont eu l’ambition de voyager en camping-car. Les Français ne pensent plus à faire des kilomètres pour découvrir le monde, ils ont préféré ne pas éloigner les 100 km de leur habitation.

Les voyageurs et le digital

Le tourisme digital s’est également lancé. Les voyageurs préfèrent voyager à partir des reportages envoyés sur les réseaux, ou suivre un chroniqueur de voyage. Les touristes préfèrent également télécharger des applications qui peuvent les servir de guise plutôt que de faire confiance à un guide privé. Les gens préfèrent faire la réservation en ligne et tout régler à distance.

Le voyage est devenu une pratique et une culture pour les jeunes, mais c’est aussi un projet fiable pour sensibiliser les gens à aimer la nature et ne pas la détruire.