Investir dans un EHPAD, c’est non seulement garantir son placement sur les années à venir, mais aussi réaliser un rendement très attrayant. Quelle est en effet la rentabilité attendue pour un EHPAD, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ?

Rendement basé sur l’occupation physique et la réduction d’impôts

Tout d’abord, retenons que le rendement d’un tel produit de placement repose sur plusieurs éléments.

L’EHPAD est avant tout de la pierre, c’est-à-dire que sa rentabilité est basée sur le loyer annuel, et varie donc en fonction de l’occupation physique du bien. C’est ce loyer qui est divisé par le prix d’achat initial. Par exemple, la chambre d’EHPAD vous a coûté 250 000 euros. Le loyer que vous percevez par mois est de 1200 euros. Vous enregistrez des recettes locatives annuelles de 1200 euros x 12 mois, soit 14 400 euros. La rentabilité brute est donc de 14 400 euros divisés par 250 000 euros, soit 5,76% par an. Par conséquent, plus vos loyers sont élevés et votre EHPAD loué tout au long de l’année, plus votre rentabilité brute est importante.

Outre ce paramètre, il faut également savoir qu’en investissant dans un EHPAD, vous pouvez bénéficier d’une importante carotte fiscale qui viendra impacter sur votre rendement. Le meilleur régime à souscrire est le réel d’imposition. Vous déduisez l’amortissement de votre investissement immobilier et de vos biens mobiliers, tout comme de nombreuses charges. Par exemple, les frais d’acquisition et les assurances, ainsi que les frais de gestion courante. Pour bénéficier du régime réel d’imposition, vos recettes locatives annuelles ne doivent pas être inférieurs à 70 000 euros. Si vous n’atteignez pas ce montant, votre régime sera plutôt le micro BIC. Dans ce cas, vous défiscalisez aussi, mais à hauteur de 50% à titre d’abattement forfaitaire.

Autres variables qui influencent le rendement de votre EHPAD

Ce ne sera pas vous qui allez gérer votre résidence senior médicalisée, mais plutôt un gestionnaire spécialisé. C’est ce qui différencie votre activité de celle de la location meublée en direct, bien que les conditions fiscales soient les mêmes. Par conséquent, vous devez vous appuyer sur un bon gestionnaire pour réaliser un rendement satisfaisant.

Ce dernier doit avant tout avoir réalisé de riches expériences dans la gestion de la dépendance, puisque les EHPAD accueillent principalement des seniors en perte d’autonomie. Vérifiez la croissance de l’EHPAD au niveau de sa capacité d’accueil, c’est-à-dire du nombre de lits ouverts au public. Si celui-ci augmente considérablement au fil des ans, c’est que l’EHPAD est en bonne santé sur le plan financier. Vérifiez également son implémentation du point de vue géographique. Vous aurez ainsi plus de choix en investissant dans un EHPAD sur le territoire français ou à l’étranger, sans avoir à vous soucier des contraintes relatives à l’acquisition et aux démarches administratives.

Le rendement peut également dépendre de la qualité de l’emplacement géographique. Investissez donc dans des régions ou dans des pays où la population est majoritairement composée de personnes âgées demandant à loger dans ces résidences seniors médicalisées. Si vous avez acheté l’EHPAD à un prix élevé et que la demande locative est faible, votre rendement peut ne pas atteindre les meilleures performances. Ces risques sont cependant relativement faibles puisque les gestionnaires ont étudié ce paramètre à l’avance avant de proposer les divers programmes aux investisseurs. Vous pouvez tabler sur une prévision basée sur les 5 ou les 10 prochaines années en vous basant sur les données démographiques de la région.

Faites également une simulation de votre placement afin d’estimer votre placement. En bref, le rendement moyen d’un EHPAD est de 4% à 4,2% par an. Les détails du placement disponibles sur ehpad.com ou auprès d’un expert-comptable spécialisé en location meublée non professionnelle.