La préoccupation actuelle des Français étant leurs vieux jours, nombreux sont ceux qui préparent leur retraite en choisissant l’assurance-vie. Celle-ci est devenue un des meilleurs produits qui d’ailleurs, continue à intéresser de plus en plus de souscripteurs. Avec la chute de leur rendement il y a quelques années, les assurances-vie proposent désormais des supports plus dynamiques – mais moins garantis, les risques étant élevés. Il s’agit alors d’une ouverture sur la diversification qui s’avère primordiale afin de sécuriser ce placement sur la durée.

Investir dans des SCPI pour diversifier

Les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI sont des actifs qui permettent une excellente diversification de l’assurance-vie. Elles reposent sur l’immobilier et donnent lieu au versement de loyers qui créditent directement le compte de l’épargnant. Ces loyers sont alors considérés comme étant des primes de versement : ils sont généralement distribués par les SCPI chaque trimestre. Ainsi, celui qui a souscrit à une SCPI dans son assurance-vie garantit l’alimentation automatique de son épargne afin de donner lieu à une capitalisation de qualité, voire à des rentes viagères conséquentes à terme.

Notons qu’une SCPI elle-même profite d’une excellente diversification grâce à l’utilisation de plusieurs types d’immobiliers.

Tirelire, Pièce De Monnaie, Rose, Piggy

Investir dans des OPCI : un bon plan ?

Les organismes de placement collectif immobilier OPCI sont une alternative aux SCPI. Ces deux produits sont d’ailleurs du même type, à la différence que les OPCI sont à la fois de l’immobilier, des valeurs mobilières et des liquidités, ces dernières étant obligatoires pour que ces actifs se différencient des SCPI. Les assureurs proposent aussi des OPCI aux épargnants pour diversifier leur assurance-vie. Le principe est le même qu’avec les SCPI : les revenus locatifs distribués sont immédiatement logés dans le compte de l’épargnant à titre de versement.

Injecter des actions et des obligations dans son assurance-vie

Les produits boursiers sont aussi des actifs qui composent les supports modernisés d’une assurance-vie. Ce sont les actions et les obligations qui sont des valeurs boursières à forte volatilité. Les risques sont donc élevés, ces produits étant avant tout des actifs financiers et en règle générale, des titres de propriété, tout comme les SCPI et les OPCI.

Le niveau de risque de l’assurance-vie par rapport à cette diversification

Tous ces produits que nous venons d’énumérer font partie des supports en unités de compte de l’assurance-vie. Ces supports se différencient de ceux qui intègrent les fonds en euros et dont le rendement est en chute libre depuis déjà quelques années. À titre de comparaison en effet, le rendement des fonds en euros est de moins de 2%, voire en dessous de 1%, tandis que celui des unités de comptes sont de plus de 4% en moyenne.

Comment faire le bon choix du contrat d’assurance-vie ?

Il s’agit non seulement de le diversifier, mais aussi de veiller à sa rentabilité. C’est justement en fonction des différents supports qui le constituent que ce produit d’épargne débouche sur un rendement élevé ou peu intéressant. La plupart des assureurs proposent une gestion libre ou pilotée. Dans le cas de la gestion libre, l’épargnant pourra lui-même choisir les actifs qui composeront le support, en fonction de ses objectifs de capitalisation et compte tenu des risques qui sont propres à chaque actif.

Le choix d’un bon contrat d’assurance-vie repose également sur la qualité de ces actifs et non sur leur diversité et leur nombre. Il convient donc de comparer plusieurs contrats par rapport à ces éléments et en fonction de son rendement plutôt que de celui de chacun des produits à placer dans les supports. Vous trouverez les meilleurs conseils à ce sujet sur immo-zine, en particulier sur les caractéristiques d’un placement en SCPI dans l’assurance-vie.